À propos de nous

Histoire

L’histoire de Bell Equipment a commencé quand Irvine Bell et son épouse Eunice se sont installés dans le Zoulouland en Afrique du sud, quelques années après la Seconde Guerre mondiale.

Ayant terminé son apprentissage comme tourneur sur une mine de charbon du Nord de la province du Natal où il avait grandi, et après avoir effectué cinq ans de service militaire dans le Corps des Ingénieurs de l’Armée Sud-Africaine pendant la guerre, Irvine Bell a mis ses compétences d’ingénieur pour fabriquer une machine de forage pour l’eau à partir d’une Jeep Willys.

Après deux années de forage de puits d’eau pour subsister, il a créé une petite entreprise artisanale de service  de réparation de machines agricoles sur une plantation de canne à sucre près de Empangeni sur la côte nord du Natal. La capacité de l’entreprise à réparer, même les machines les plus lourdement endommagées ou usées, a rapidement été sollicitée par des clients venant de plus en  plus loin.

En 1958, la petite entreprise continuant de grandir, Irvine Bell fit construire un nouvel atelier sur sa ferme. Maintenant rejoint par son frère Robert, son beau-frère Malcolm Campbell et avec Eunice à la comptabilité, la petite entreprise I A Bell & Company  offre un service de réparation générale ainsi que la fabrication limitée de diverses machines inventées par Irvine.

Parmi ces inventions, une remorque auto-chargeante de canne à sucre et une grue de transfert pour les agriculteurs locaux.

Avec la maison familiale construite à côté des ateliers, ses fils Peter, Gary et Paul ont grandi parmi les étincelles du poste à souder, les copeaux d’usinage des pièces mécaniques et la graisse de l’atelier…

Au début des années 1960, Irvine Bell a eu l’idée d’améliorer encore le processus de récolte de la canne à sucre. Alors que quelques rudimentaires machines de chargement de canne étaient apparues sur le marché, la plupart adaptées de tracteurs agricoles classiques souffraient d’un manque de maniabilité pour réunir rapidement une charge importante de canne.

L’approche d’Irvine a été de développer une toute nouvelle catégorie de machine. Utilisant la technologie naissante des transmissions hydrostatique et en récupérant des moteurs hydrauliques sur une vieille niveleuse, son prototype de Chargeuse à Trois Roues fut breveté et reconnu comme la machine autonome la plus maniable pour cette application.

Offrant la possibilité de contrôler indépendamment chacune des 2 roues motrices à l’avant, et avec sa roue “folle” à l’arrière, la Chargeuse à Trois-Roues de Bell peut tourner instantanément sur elle-même, améliorant ainsi la cadence de chargement de la canne.  Le concept de commande simple de cette machine, a été facilement assimilé par les opérateurs n’ayant aucune expérience préalable de conduite de machines.

Choisissant le côté ingénierie générale de son métier, Irvine Bell autorisa pour un temps sous licence la fabrication de sa chargeuse à une société basée à Johannesburg et spécialisée  dans le transport de canne à sucre.

L’idée de concevoir des machines de production semble héréditaire dans la famille Bell, ainsi ses deux fils Peter & Gary, dès leur plus jeune âge avaient modifié pendant les vacances scolaires un Karting pour tracter une petite remorque basculante. Avec une lame de bulldozer fixé à l’avant du Karting pour étaler le gravier, ils passèrent leurs vacances à réparer les chemins de la ferme.

Au début des années 1970, l’activité s’est encore développée et la petite entreprise déménage dans de nouvelles installations dans la zone industrielle d’Empangeni.

Avec la construction d’un nouveau port dans la ville voisine de Richard’s Bay, la société fournie de nombreuses solutions d’ingénierie innovantes au consortium de construction du port. Parmi elles, des remorques basculantes légères avec une faible pression au sol, permettant de réaliser efficacement le chantier de terrassement  dans des conditions difficiles avec du sable mou.

Maintenant rejoint par ses deux fils Peter & Gary, Irvine Bell développe et fait breveter un dispositif de coupe de la canne qui permet à la chargeuse à Trois- Roues de développer encore la mécanisation de récolte de la canne à sucre.

Néanmoins, Irvine se méfiait de l’ambition de ses fils à se lancer dans la production de masse, mettant en garde les garçons que dans un an, ils pourraient perdre de l’intérêt pour leur métier en produisant  toujours le même type de machines à la chaîne.

Au lieu de cela, après une année de production, la jeune société a réussi le défi de la fabrication, en produisant une cinquantaine d’unités. En appliquant l’expérience acquise sur les systèmes hydrostatiques au cours de son apprentissage chez le distributeur Vickers,  Peter Bell a apporté d’importantes améliorations à la conception de la Chargeuse à Trois-Roues  et en 1975, à l’expiration de la licence de fabrication qui avait vu la production sous-traitée, Bell lui-même a commencé la production totale de ses machines.

Le nombre d’applications où la chargeuse à Trois-Roues pourrait être utilisée a augmenté. Equipé d’un mât élévateur, la version Chariot élévateur Tout Terrain a été rapidement adoptée par l’industrie de fabrication de briques du pays. Pour l’industrie du bois en pleine expansion, une version de manutention de billes a été configurée. Équipée d’un grappin, cette version de la Chargeuse à Trois-Roues de Bell appelée ‘’Logger’’, s’est avéré être l’outil idéal pour collecter les billons et les charger sur les engins de transport.

Constatant les lacunes sur les tracteurs agricoles adaptés et utilisés comme des engins de transport dans les industries du sucre et du bois, Peter Bell a conçu une machine plus robuste.  Construit sur la base d’un chaine cinématique de camion et doté d’un châssis en acier renforcé prévu pour les engins de terrassement et de construction,  le tracteur rigide Bell, premier tracteur agricole au monde doté d’une transmission automatique, associé à une gamme spécifique de remorques, a trouvé un marché pour le transport de la canne à sucre et du bois qui a ensuite été étendu à des travaux de terrassement, de construction et dans les mines.

Fabricant maintenant des machines de transport pour l’industrie du terrassement, la construction et le secteur minier, Peter Bell a vu l’occasion d’appliquer et d’étendre sa conception de machines simples et solides pour la fabrication de chargeuses sur roues. Une gamme de chargeuses voit ainsi le jour à la fin des années 1970, et leur conception parfaitement adaptée aux conditions d’exploitation difficiles en Afrique, les propulse très rapidement comme les leaders du marché dans leur catégorie.

Après quelques années de commercialisation de leur gamme de produits par le biais de distributeurs indépendants, la Société en croissance continue a réalisé l’avantage d’avoir ses propres points de vente dédiés exclusivement à fournir un service aux clients avec l’appui direct de l’usine. Ainsi le réseau de Centre de Service Client Bell est né. Commençant par une filiale à Johannesburg, Bell Equipment eut bientôt une couverture nationale et après quelques années les exportations vers les pays voisins commencèrent, ancrant le nom de Bell comme un acteur majeur dans la profession.

Le début des années 1980 voit l’arrivée sur le marché Sud-Africain de nouvelles machines de transport  importées d’Europe. Ces premiers Tombereaux articulés importés d’Europe sont  efficaces et polyvalents. Cependant, Bell  qui a déjà une longue expérience du transport de matériaux, voit des axes de développement possibles pour les améliorer,  peaufiner leur conception, afin de mieux faire face aux conditions de fonctionnement difficiles communs en Afrique

Lancé en 1984, le premier tombereau articulé Bell, le B25A, de 25 tonnes de charge utile, sort de la nouvelle usine à Richard’s Bay et connait un succès immédiat.  Ce succès encourage et conduit Bell à élargir sa gamme à de nouveaux modèles. Plus légers, plus rapides, les modèles de tombereaux articulés s’enchainent pour répondre aux applications les plus ardues. En 1989, avec le doublement de la capacité de l’usine de Richard’s Bay, le B40, premier tombereau articulé au monde de 40 tonnes de charge utile est lancé et les effectifs de Bell  Equipment à travers le monde atteint les 1 650 employés.

Les années 1990 voient le lancement des séries B et C des tombereaux articulés Bell, et la fin de l’apartheid en Afrique du Sud en 1994 autorise Bell à exporter ses machines vers l’Amérique du Nord et l’Europe. L’accueil très favorable de ces nouveaux marchés pour les tombereaux articulés Bell, se traduit par une croissance inégalée en un temps record, du jamais vu dans la profession.

Aujourd’hui, la gamme de tombereaux articulés Bell s’est encore élargie avec le lancement de la série D au début des années 2000 et l’arrivée du B50D, commercialisé en 2003. Ce modèle unique sur le marché mondial, d’une capacité de 50 tonnes, innove et redéfini les possibilités d’exploitation de ce produit pour les applications minières mais également pour le terrassement. Pour compléter sa propre gamme de produits, Bell Equipment a établi un partenariat étroit avec des fabricants d’équipement de niveau mondial pour fournir à ses clients une gamme complète de machines pour la construction, les mines, l’industrie routière, forestière et agricole. Le groupe dispose aujourd’hui d’un réseau de distribution mondial entièrement dévoué à la clientèle et offrant une qualité de service incomparable.

En partenariat constant et étroit avec nos client et nos fournisseurs, l’humble entreprise créée par Irvine Bell est devenue un groupe mondial géré par ses trois fils Gary, Peter & Paul qui restent toujours inspirés et fidèles à la volonté de leur père d’améliorer et de créer des produits qui répondent aux besoins des clients.